leblogsante.ma

Le monde de la Santé dans un Blog Marocain






La grossesse serait plus à l’abri des risques de malformations si elle intervient dans un jeune âge, en tous cas, c’est ce qu’a démontré une étude menée par les scientifiques de la Faculté Royale des Gynécologues du Royaume Unit.

Une mauvaise tendance à accoucher tardivement

L’étude a montré que  l’âge idéal, pour les femmes, pour donner naissance à un bébé est entre 20 et 35 ans.

La même étude a également indiqué qu’il y a plus de risque d’avortement, d’opérations césariennes, de mort du fœtus et de complexités de naissance après l’âge de 35 ans. De surcroît,  le taux de réussite de la fécondation In Vitro est de 31% chez les femmes âgées de moins de 35 ans, alors que chez les femmes dont l’âge dépasse les 42 ans, ce taux est de 5%.

Les scientifiques de la faculté Royal ont vu juste de mener cette étude quand ils ont constaté qu’il existe une forte tendance à accoucher chez les femmes entre 35 et 45 ans, et ce, une fois ces dernières s’intègrent au mieux dans leur travail et trouvent l’homme idéal.

De ce fait, les médecins déconseillent communément aux femmes le fait de laisser la grossesse jusqu’à un âge avancé.

La grossesse tardive et les malformations fœtales

Il est tout normal que l’état de l’ovule de la femme et sa qualité se dégradent au fur et à mesure que cette dernière avance dans l’âge, or, cela augmente le risque d’apparition de malformations fœtales. Généralement, cette dégradation concerne tous les membres du corps humain en conséquence à ce qu’on appelle « la consommation de la vie ».

Outre l’effet de l’âge, certains facteurs génétiques peuvent aussi avoir les mêmes répercussions. En guise d’exemple, le syndrome de Down apparait plus chez les femmes enceintes les plus âgées, ceci dit, cela ne veut pas forcément dire que toute grossesse après l’âge de 35 ans est exposée à cette maladie.

Finalement, il est à savoir que la possibilité que le fœtus soit atteint du Mongolisme est de 1/1500 femmes, quand la femme est âgée de 20 ans. Alors qu’à 35 ans, on en est à 1/384 femmes.