leblogsante.ma

Le monde de la Santé dans un Blog Marocain

Sortilège de l’Albinos

Posted by rédacteur web On December - 18 - 2011





L’albinisme est une non-contagieuse, trouble héréditaire, affectant environ 1 sur 20.000 hommes et femmes du monde entier, indépendamment de l’origine ethnique et géographique. Les malades sont affligés par une absence congénitale de la mélanine, un défaut de pigmentation dans les cheveux, la peau et les yeux qui cause la vulnérabilité à l’exposition au soleil et à la lumière vive. Beaucoup ont une vision très pauvre comme une conséquence et dans les pays tropicaux en particulier, ils peuvent être vulnérables aux cancers de la peau s’il n’est pas protégé contre le soleil.

Que l’albinisme est absolument pas, c’est une indication que la personne malade n’est aucunement investi de pouvoirs magiques.

Bien qu’il puisse sembler absurdement évident, le point vaut le disant crûment parce que dans certaines parties de l’Afrique subsaharienne en particulier, les albinos sont traditionnellement confrontés à la discrimination et les préjugés – les victimes innocentes d’une croyance encore très répandue que la condition est en quelque sorte associés avec le surnaturel . Pour certains, une personne à la peau blanche d’Afrique est considérée comme une sorte de fantôme ou un fantôme, qui plutôt que de mourir va se dissoudre ou disparaissent avec le vent et la pluie. En conséquence, dans certaines communautés, les albinos ont été craints, rejetés et socialement marginalisés.

Au cours des cinq dernières années en Tanzanie, cependant, la situation est devenue pire, bien pire, avec des albinos en plus soumis à assassiner et à la mutilation, car d’un mythe complètement fallacieux que les parties du corps albinos sont efficaces dans les rituels de sorcellerie. Malgré l’indignation internationale et de tentatives répétées par le gouvernement tanzanien pour éradiquer cette pratique vraiment effroyables, depuis sa première venue à la lumière des albinos beaucoup ont été pourchassés et ont attaqué uniquement pour leur membres et des organes. En effet, les incidents semblent être en augmentation. Depuis 2008, au moins 62 albinos ont été tués en Tanzanie, 16 ont été violemment agressés et avaient leurs membres amputés et les corps de 12 albinos ont été exhumés des fosses et démembré.

Dans ce contexte, il est peut-être pas surprenant que les estimations du nombre d’albinos en Tanzanie varient considérablement. Officiellement, il ya près de 5.000 inscrits, mais Association des albinos du pays affirme que le nombre réel est supérieur à 150.000. Ils disent que les albinos sont encore cachées par leur famille à cause de la stigmatisation certains associent à la condition ou la cause de la crainte qu’ils pourraient être attaqués.

Dans cet épisode remarquable de l’Afrique enquête, le journaliste Richard Mgamba tanzanienne, albinos représentant de la communauté ghanéenne Isaack Timothée et journaliste d’investigation Anas Aremeyaw Anas a entrepris de découvrir ce qui se cache derrière ces attaques écœurante et de découvrir et de confronter certains de ceux qui sont derrière le commerce grotesque dans les parties du corps pour des rituels de sorcellerie.

Dans le processus ils rencontrent deux enfants albinos, victimes d’agressions vicieuses qui ont eu lieu dans la semaine le film a été faite. L’un d’eux est un garçon de 12 ans qui avait une partie de sa main coupée, apparemment avec la complicité de son père qui est maintenant en garde à vue et attend son procès. L’autre est une jeune fille de 16 ans dont le bras gauche a été piraté au large par un inconnu avec une machette.

Mais Anas, qui va d’infiltration sous les traits d’un homme d’affaires qui cherchent à s’enrichir, vient aussi face à face avec un sorcier qui tente de lui vendre une potion contenant du sol jusqu’à des parties du corps albinos. Il n’est pas surprenant, lorsque l’offre est faite, Anas fait son horreur très simple.

Dès le début de ce film, les spectateurs peuvent trouver quelques-unes des images troublantes.